pourpre.com

Expressions en vert

blanc - blanc et noir - bleu - brun - couleur - gris - jaune - noir - orange - rose - rouge - vert - violet
au diable vert
Extrêmement loin. On dit aussi "au diable vauvert". C'étaient de vastes solitudes couvertes d'herbages. Les bergers ne les aimaient pas. Il fallait aller chercher du ravitaillement au diable vert (L'Iris de Suse, Jean Giono, 1970).
avoir la main verte / les doigts verts
Être doué pour l'entretien des plantes. Genovese avait la main verte et avait implanté sur son terrain de nombreuses essences méditerranéennes qui lui donnaient un air de jardin botanique (En main propre !, Jérôme Zolma, 2015).
avoir le nombril vert
Être encore jeune et immature.
le billet vert
Le dollar. L'euro baissait un peu face au dollar jeudi, mais le billet vert restait sous pression après la publication du compte-rendu de la dernière réunion monétaire de la Réserve fédérale américaine.
bois vert
Bois qu'on vient de couper ou qui n'a pas encore séché et qu'on ne peut donc brûler.
"c'est chou vert et vert chou"
(Belgique) La même chose sous deux formes ou appellations différentes.
Voir: "c'est bonnet blanc et blanc bonnet"
carte verte
Papier délivré par les États-Unis lorsqu'on y obtient le statut de résident permanent.
code vert
(Québec) En milieu hospitalier, code d'urgence demandant l'évacuation immédiate des bâtiments.
Voir: code brun
donner son feu vert
Donner son autorisation. Beaucoup jugèrent le scénario plaisant, à commencer par Marcel Aymé qui, après une lecture attentive, donna son feu vert définitif (Michel Audiard : la vie d'un expert, Philippe Durant, 2005).
employer le vert et le sec
Utiliser tous les moyens.
encore vert
En parlant d'une personne, qui est resté vigoureux malgré son âge. À peine avons-nous mis pied à terre, qu'un homme, en cheveux blancs, mais encore vert et vigoureux, s'avance vers nous et vient me saisir la main avec une énergique cordialité (Le sorcier de l'île d'Anticosti, Jean-Baptiste-Antoine Ferland, 1914).
être vert
  1. (familier)Être stupéfait par quelque chose de déplaisant, être vexé.
  2. (Nouvelle-Calédonie) Être fatigué, malade.
l'habit vert
Le costume des Académiciens. Que répondre à cela ? Le nom de Mme Eyssette est un argument sans réplique. Il faut se résigner à endosser l'habit vert. Va donc pour l'Académie ! Si mes collègues m'ennuient trop, je ferai comme Mérimée, je n'irai jamais aux séances (Le petit chose, Alphonse Daudet, 1868).
"l'herbe est plus verte ailleurs"
Locution signifiant qu'on trouve toujours que la situation ailleurs est meilleure que chez soi. Le "bovarysme", cet état de la conscience qui prédispose aux rêveries, aux vertiges de l'idéal, aux mirages de l'amour parfait, au miroitement des mots les plus mièvres, à la sotte illusion qu'ailleurs l'herbe est plus verte, Flaubert l'a orchestré avec une plume impitoyable de précision et de beauté stylistique (Flaubert, Bernard Fauconnier, 2012).
l'île verte
  1. (Québec) Nom d'une île sur le fleuve Saint-Laurent.
  2. Surnom de l'Irlande.
la langue verte
L'argot. Quelques-unes de ces gentilles créatures esquissèrent même le geste de nous couper le cou et, avec un ensemble parfait, elles vomissaient des insultes qui, quoique incomprises, m'ont paru tellement variées que je crois que notre langue verte est bien peu de chose à côté (Au camp de Soltau, Jean Lecluselle, 1919).
manger son blé en vert
Dépenser son argent, son capital avant qu'il ait rapporté des intérêts.
petit hommes verts
Extraterrestres. Surpris, Howard leva les yeux et arrêta de sucer sa pastille. Les petits hommes verts. Ils ont été enlevés par les petits hommes verts ! (Les visages de Mars, Jean-Jacques Nguyen, 1996).
pris sans vert
Pris au dépourvu. M. Jambey a suffisamment de flair pour sentir que le torchon brûle, et il ne veut pas être pris sans vert (Le Baromètre de Martin-Martin, Franc-Nohain, 1900).
se mettre au vert
(familier) Aller prendre du repos à la campagne, au calme. Ce jeune gentilhomme que ses extravagances ont rendu célèbre sur le boulevard, venait de croquer en quelques mois l'avant-dernier million de la succession paternelle, et son conseil épouvanté l'avait envoyé se mettre au vert dans ce coin perdu des Cévennes (Souvenirs d'un homme de lettres, Alphonse Daudet, 1888).
son vert
Son au timbre aigu.
vert
(nom masculin) Personne appartenant à un parti politique écologiste.
vert de jalousie
Très jaloux.
Voir: jaune de jalousie
vert de peur
Qui éprouve une grande peur. Monsieur, bégaya Garo vert de peur, mais soutenu par son bon droit, vous ne voudrez pas ruiner un pauvre aubergiste (Le Capitan, Michel Zévaco, 1907).
Voir: peur bleue
vert de rage
Très en colère. Je suis adjudant, sous-officier, beugla le galonné qui, voyant qu'on se moquait de lui, était vert de rage (La grande famille, Jean Grave, 1896).
verte réprimande
Reproche vif. Elle prétendait que c'était la plus sotte manière de dépenser son argent ; aussi, dans les auberges se contentait-elle d'une livre de cerises qu'on lui faisait payer à raison de ce que ses domestiques avaient mangé, et ils se faisaient servir comme des princes ; ils en étaient quittes pour une verte réprimande, qu'ils préféraient à la disette (Mémoires d'outre-tombe, François-René de Chateaubriand, 1849).
des vertes et des pas mûres
Des choses scandaleuses et choquantes. Le livre des mains et de la destinée, elle sait y lire, la chiromancienne, elle va y lire et elle connaît son monde à force d'en avoir vu, et de toutes les couleurs, des vertes et des pas mûres, depuis le temps déjà lointain que, dans les foires, sous le nom de Mme Rachel, au seuil d'une roulotte, charlatane, elle déployait son bel éventail de tarots (Êtes-vous fous ?, René Crevel, 1929).
les Verts
  1. Ancien nom du parti politique écologiste français, devenu "Europe écologie les Verts".
  2. L'équipe de football de Saint-Étienne.
vin vert
  1. Vin encore acide par manque de maturité.
  2. Au Portugal, nom d'un vin jeune légèrement pétillant.
une volée de bois vert
Une volée de coups vigoureux. Basile ! Ô mon mignon, si jamais volée de bois vert, appliquée sur une échine, a dûment redressé la moelle épinière à quelqu'un... (Le mariage de Figaro, Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, 1778).