pourpre.com

brun

×
ÉchantillonRGBRGBHLS
 #5B3C1135.7%23.5%6.7%35°21.2%68.5%
 #66421940.3%26.2%10.0%32°25.1%60.4%
 #72492144.9%28.9%13.3%30°29.1%54.4%
 #7E502A49.6%31.5%16.5%27°33.1%49.9%
 #8A573254.2%34.2%19.8%25°37.0%46.4%
 #965E3B58.8%36.9%23.1%23°41.0%43.5%
 #985E3859.6%36.9%22.3%24°40.9%45.6%
 #9A5E3660.4%37.0%21.4%24°40.9%47.7%
 #9C5E3461.2%37.1%20.5%24°40.9%49.7%
 #9E5E3262.0%37.2%19.7%25°40.8%51.8%
 #A05F3062.7%37.3%18.8%25°40.8%53.8%
Panneau de bois
(licence libre)

Champ brun

#5B3C11

#965E3B

#A05F30
(brun-es)
du germanique brūn
Couleur du cuir naturel, de la noisette. Couvre les teintes moyennes à foncées de l'orange.
Il avait à peu près oublié son nom et son visage ; mais, à son nom prononcé, il le revit tel qu'il était, avec sa figure cerclée de barbe, sa veste brune et son trousseau de clefs, dont il lui semblait encore entendre le tintement.Le Comte de Monte-Cristo, Alexandre Dumas, 1884
Connotations : terreux, rustique, animal, sauvage, naturel, bois, solide, fort, militaire, automnal, triste, morne, pauvre, simple, rude
Expressions : faire quelqu'un marron, être chocolat bleu pâle, marron, avocat / médecin marron, une brune, il fait brun, faire le chocolat, ouvrage marron, avoir le nez brun, code brun... (voir toutes les expressions en brun)
brunasse
(brunasse-s)
péjoratif, rareD'un brun sale, éteint.
D'où nous sommes, on aperçoit le fleuve Uruguay qui a déjà revêtu sa sale teinte brunasse. T'assieds pas sur le compte-gouttes, San-Antonio, 2010
brunâtre
(invariable)
Qui tire vaguement sur le brun.
Très heureusement, ces voraces animaux y voient mal. Ils passèrent sans nous apercevoir, nous effleurant de leurs nageoires brunâtres, et nous échappâmes, comme par miracle, à ce danger plus grand, à coup sûr, que la rencontre d'un tigre en pleine forêt.Vingt mille lieues sous les mers, Jules Verne, 1870
bruni
(invariable)
Qui a pris une teinte brune.
Les femmes, à l'ombre d'une arcade, sourient à l'étranger qui passe ; les hommes semblent heureux de leur simple vie de pêcheurs ; les enfants, brunis par le soleil, ont des yeux brillants et noirs comme des perles de cassis ; et l'on sent, à flâner dans ces rues d'un autre âge, une civilisation où l'art tenait la place qu'a usurpé l'argent.L'Exode, Abel Torcy, 1919