pourpre.com

blond

×
ÉchantillonRGBRGBHLS
 #D1BC8D82.0%73.7%55.3%41°68.6%42.5%
 #D3BC8A82.7%73.7%54.1%41°68.4%45.3%
 #D4BC8783.5%73.7%52.9%41°68.2%48.1%
 #D7BC8484.3%73.7%51.8%40°68.0%50.9%
 #D9BC8185.1%73.7%50.6%40°67.8%53.7%
 #DBBC7E85.9%73.7%49.4%40°67.6%56.4%
Femme blonde
(licence libre)

Champ jaune

#D1BC8D

#DBBC7E
(blond-es)
probablement du germanique blunda
cheveuxEntre châtain clair et doré.
Jeannette Lespérance avait douze ans. Ses cheveux blonds et frisés, ses yeux d'un bleu limpide, lui donnaient l'apparence d'un ange, mais elle évoquait aussi la fragilité de ces fleurs chétives et délicates qu'on rencontre parfois au bord d'un sentier aride.L’empoisonneur, Jean Nel, 1928
Connotations : beauté, force, solaire, chaleur, fragilité, jeunesse, douceur
blondasse
(blondasse-s)
péjoratifD'un blond sale.
Oui, c'était un fameux gars, bien laid, par exemple, avec son nez interminable qui semblait écraser une petite moustache blondasse, et des yeux bêtes, d'un bleu sale, cernés en des paupières rougies.Chair molle, Paul Adam et Paul Alexis, 1885
blondâtre
(blondâtre-s)
D'une couleur rappelant vaguement le blond.
L'autre — l'estafier humble et timide — avait trois poils blondâtres hérissés sous son nez crochu.Le Bossu, Paul Féval, 1857
blondi
(blondi-es)
Qui est devenu blond ou s'est teinté de blond.
Une immense nappe de soleil balayait d'un bout à l'autre la chaussée blondie du boulevard dont les fenêtres, à l'infini, miroitaient comme des lames d'épée, et sur l'asphalte des trottoirs les ombres jetées en biais des platanes et des marronniers semblaient des bâtons d'écolier tracés par une main géante.Messieurs les ronds-de-cuir, Georges Courteline, 1893
blondoyant
(blondoyant-es)
Qui se colore de nuances de blond, qui a des reflets blonds.
Cette ultime observation du Vénitien ne laisse pas que de nous troubler. La littérature poétique du XVIème siècle nous peint la femme blonde ; partout ce sont des tresses blondoyantes, des fils d'or.Son altesse la femme, Octave Uzanne, 1885